mercredi 28 mai 2014

Jeune fille en rose

En faisant ce dessin, j'ai testé testé mes Copic achetés à Animate au Japon.

Sur le scan ce n'est pas évident, mais j'ai constaté que leur qualité n'était pas une légende : l'encre semble sécher moins vite qu'avec les autres feutres à alcool, permettant de faire des mélanges plus facilement (à moins que ce ne soit grâce à l'embout pinceau). De plus, les couleurs proposées en magasin sont plus proches, ce qui permet de réaliser un véritable travail de nuances et de faire des dégradés plus subtils.

Voici un zoom sur le visage (même si ça ne se voit pas davantage!!) :


mardi 27 mai 2014

Un peu de fanart

Je n'ai pas trop le temps de gribouiller ces temps-ci, alors je vous montre deux petits dessins inspirés par d'autres.
La copie est un exercice salutaire pour quelqu'un comme moi qui ne dessine pas suffisamment!

Voici un dessin inspiré du style de Shiitake:

Et un autre sur le thème de Vampire Knight :

mercredi 7 mai 2014

Le shôjo du mois - Papillon de Miwa Ueda


Miwa Ueda est surtout connue pour Peach Girl qui a eu beaucoup de succès tant au Japon qu'en France. Personnellement, j'ai toujours eu des réticences vis à vis de cette oeuvre (et, pourtant, les gens en disent beaucoup de bien) car je trouve les dessins de couverture trop criards et l'ambiance qui s'en dégage me rebute totalement.
Néanmoins, je me suis laissé tenter par Papillon dont l'histoire et les couvertures me semblaient plus subtiles et je n'ai pas été déçue!

L'histoire

Ce manga raconte l'histoire d'Ageha, une jeune lycéenne (évidemment!) qui est complexée par son physique et dont la personnalité est, en quelque sorte, étouffée par sa soeur jumelle Hana, qui, contrairement à elle, a l'art d'attirer tous les regards. Tout le propos du manga est de montrer comment notre petite "chrysalide" va devenir un joli papillon. 


Le titre prend tout son sens au fur et à mesure que le récit progresse : l'image du papillon pour représenter l'héroïne est utilisée tout au long du manga, mais, surtout, les papillons auront un rôle important dans le déroulement de l'intrigue, notamment à la fin. La clé de compréhension de l'histoire se trouve donc dans le nom de l'oeuvre et c'est à souligner car les titres ont trop souvent un rôle décoratif.


Une histoire et des personnages émouvants

Ainsi, Papillon est, avant tout, un shôjo psychologique et il ne faut pas s'attendre à de multiples péripéties ni même à rencontrer une foule de personnages secondaires sortant de l'ordinaire : le récit se centre uniquement sur les personnages principaux et leurs relations compliquées, ce qui est, au fond, très pertinent puisque les relations humaines ne sont jamais simples et c'est ce qui cause le plus de soucis dans la vie! Il n'est pas nécessaire de vivre de grandes aventures pour qu'une existence soit palpitante : les peines de coeur et les conflits familiaux suffisent à remplir des pages et des pages de roman et de bande-dessinée!

Papillon s'adresse donc davantage aux amateurs de shôjo qui apprécieront la justesse des émotions et le ton mélancolique de l'oeuvre.


Par ailleurs, on peut noter que les dessins sont très jolis et, je les trouve beaucoup plus délicats et gracieux que ceux de Peach Girl. J'apprécie réellement le style graphique adopté par Miwa Ueda ces dernières années et c'est une façon de dessiner qui correspond parfaitement à l'histoire, toute en douceur et subtilité.