jeudi 6 mars 2014

Les Coups de coeur royaux

Shirley Temple 

Le mois dernier, cette grande figure de l'âge d'or d'Hollywood nous quittait à 85 ans. Pour beaucoup gens de mon âge, Shirley Temple est tout simplement inconnue, pour d'autres, elle est au mieux l'idole de leur grand-mère ! Mais, pour moi, c'est une source d'inspiration et de joie infinie...


J'ai découvert Shirley Temple à l'âge de neuf ou dix ans à travers des cassettes vidéo offertes par ma grand-mère. J'ai immédiatement adoré cette petite fille joyeuse et douée ! Il faut dire que j'ai été bercée par les comédies musicales hollywoodiennes depuis mon plus jeune âge et, ni les vieilles chansons, ni les claquettes ne me rebutent, bien au contraire !

Ses détracteurs disent que ce n'est qu'une enfant star désuète, un produit marketing comme un autre. Shirley a, en effet, enchaîné les films et les promotions dans les années 30, devenant un véritable phénomène de mode et l'effigie de nombreux produits dérivés, ce qui est critiquable étant donné son jeune âge et son incapacité à gérer alors son image.

Shirley Temple remettant un oscar à Walt Disney pour Blanche-Neige.
Cependant, elle avait un réel talent pour la comédie, le chant et la danse ! Je ne vois pas beaucoup d'enfants suffisamment charismatiques pour porter des films à eux seuls: elle avait une façon malicieuse et efficace d'interpréter ses personnages et, elle était, à mon avis, très intelligente et dégourdie pour être aussi décalée.

La filmographie de Shirley n'est pas remplie de chefs d'oeuvres, loin de là, d'autant plus que sa carrière s'est ralentie, puis, arrêtée en grandissant: elle a beau avoir tourné avec des réalisateurs célèbres et des vedettes de l'époque, cinématographiquement, ses premiers rôles ne sont vraiment pas marquants. Elle a raté le grand rôle de sa vie, le jour où la Fox n'a pas voulu la prêter MGM pour jouer dans Le Magicien d'Oz. Elle avait l'âge et la fraîcheur du rôle, mais Dorothy sera à jamais Judy Garland (à mon plus grand regret T_T).

Cela dit, à la fin des années 30, elle a joué dans des films de qualité supérieure : elle était plus grande, meilleure actrice et elle avait enfin des rôles intéressants.

Mon film préféré reste Ching Ching (Stowaway en anglais), une bonne comédie typique des années 30 avec des acteurs adultes qui ne sont pas des faire-valoir, ce qui est malheureusement le cas dans la plupart des films de Shirley. On y retrouve le séduisant Robert Young dans le rôle d'un dandy dont la vie de célibataire endurci sera bouleversée par la petite fille.

 Shirley Temple et Robert Young

Shirley Temple a aussi tourné dans des adaptations de classiques de la littérature enfantine, qui bénéficient, du coup, d'un scénario moins stéréotypé que ses autres films, et qui ont le mérite de faire découvrir ces histoires au jeune public. 
Il y a notamment :
Heidi (1937)
d'après Johanna Spyri (qui est quand même très niais)

Shirley sur le tournage de Heidi.

La Petite Princesse (1939)
d'après l'immense et merveilleuse Frances H. Burnett (oui, je suis fan!!)

Sara Crewe et sa fameuse poupée Emily.

L'Oiseau bleu (1940)
d'après Maeterlinck , film qui voulut concurrencer Le Magicien d'Oz mais qui fut un échec


Enfin, j'aime beaucoup La Vie en rose (Just around the corner), une comédie sur fond de Grande Dépression, contenant des scènes musicales très jolies avec le grand Bill Robinson.

Shirley Temple et Bill Robinson dans ce qui fut leur dernière collaboration (La Vie en rose, 1938)
Hélas, tous les films de Shirley Temple n'existent pas en DVD chez nous et les versions françaises sont atroces : le doublage est vraiment très très daté ! En outre, les traducteurs nous ont gratifiés de chansons en français, ce qui nous prive de l'interprétation charmante de Shirley. Bref, ces films sont à voir en VO pour être appréciés à leur juste mesure.

Pour ceux qui veulent découvrir les chansons de notre petite star, voici une compilation de tous les morceaux tirés de ses films, y compris ceux qu'elle ne chante pas elle-même (tous les titres ne sont pas éternels mais il y a de jolies chansonnettes rétro) :

Aucun commentaire: