samedi 27 avril 2013

Dans le jardin

Portrait officiel de Faustine avec Hardcore et Ninon.
J'arrive de mieux en mieux à utiliser les feutres à alcool et j'ai pu inaugurer ceux que j'ai gagnés au concours de dessin du Manga'zur. Cette technique me plaît de plus en plus...

lundi 22 avril 2013

Les séries de notre enfance


Je me suis rendu compte que je n'avais jamais parlé sur ce blog de ma source d'inspiration première, à savoir les dessins-animés que je regardais quand j'étais petite. Comme tous les gens de ma génération, j'ai été bercée par les aventures des héros télévisuels et ma passion pour le dessin a naturellement découlé de ces personnages qui prenaient vie grâce aux animateurs (magie de l'animation qui me fascinera toujours).
Bref, voilà donc un très joli ouvrage écrit par Maroin Eluasti et Nordine Zemrak : il livre des anecdotes et les secrets de fabrication des séries produites par la DIC. C'est un retour en arrière très sympathique ! J'ai eu l'occasion de rencontrer les auteurs lors du festival Cartoonist 2013 à Nice et j'ai eu droit à des dédicaces fort sympathiques :


Ils ont été d'une gentillesse hallucinante ! J'ai même eu la chance d'avoir une dédicace de Bernard Deyriès himself (le réalisateur des Mystérieuses Cités d'or et d'Ulysse 31) ! *_*


Les créateurs de dessins-animés, les animateurs et autres illustrateurs de livres pour enfants ont un pouvoir immense. Non seulement ils nous font rêver, mais, surtout, ils transmettent leur amour du dessin aux plus jeunes ! Ils méritent toute notre reconnaissance et notre respect. Hélas, ils ne sont pas suffisamment célébrés dans les médias à mon goût... D'où la qualité d'une convention comme le Cartoonist : bien plus qu'un marché autour du monde de l'animation comme beaucoup d'autres conventions, elle permet des rencontres mémorables et nous laisse de jolis souvenirs!

lundi 15 avril 2013

Royale médiocrité

Tel est le titre choc de ce portrait de notre Très Florale Majesté, peint il y a quelques années par Hardcore.


samedi 6 avril 2013

Fausteen

Faustine est une adolescente désormais, et c'est dur de la représenter autrement ! Hardcore, par contre, ne changera jamais (le traître) !